12 astuces pour diminuer le risque d’avoir un cancer et être en bonne santé

Le cancer n’est plus une maladie de pays riches. Au contraire il devient un fléau qui sévit de plus en plus dans les pays en voie de développement. Sur les huit millions de nouveaux cas de cancer enregistrés en 2012, plus de la moitié (57 %) l’ont été dans les pays les moins développés de la planète

Bon nombre de personnes sur internet font état de cas de cancer un peu partout dans des pays où ils étaient auparavant inexistants (ou presque), et la plupart des études scientifiques montrent que notre alimentation et notre hygiène de vie sont des facteurs prépondérants dans le développement d’un cancer.

En 2015, quelque 8,8 millions de décès dus au cancer dans le monde ont été notifiés à l’Organisation mondiale de la santé (OMS) et, d’après les données recueillies par le Centre international de recherche sur le cancer (CIRC), leur nombre devrait atteindre 13 millions en 2030. C’est absolument énorme. La lutte contre le cancer et d’autres maladies non transmissibles est désormais un sujet prioritaire à l’échelle mondiale et est un sujet pour les Nations Unies.

L’une des choses que j’ai remarqué chez certains expatriés est qu’une fois en Europe, leur alimentation qui auparavant était  (généralement) faite de produits frais issus du terroir (patates douces, légumes, mangues, dattes, poulet élevé en plein air…), se transformait en Fast-Food et autres produits industriels. Je le sais parce que j’ai fait partie de ce lot personnes qui après un changement de contexte de vie, voyaient leur alimentation se dégrader et les kilos en trop prendre la place. Si je n’ai fondamentalement rien contre les fast-food (il m’en arrive, assez rarement désormais, d’y aller), un usage excessif de ceux-ci est potentiellement mortel à moyen long terme.

Je ne suis pas en train de condamner qui que ce soit, je constate juste que beaucoup d’expatriés (il y a toujours des exceptions) se retrouve mal dans leur corps, quelques mois ou années seulement après avoir quitté leur terre natale.

Est-ce que cela veut dire que l’alimentation de « chez nous » est irréprochable ? Absolument pas. Car si j’aime, à m’en lécher les doigts, les bons plats d’origine gabonaise, sénégalaise, ivoirienne, marocaine ou chinoise, il faut avouer qu’ils ne sont pas toujours sans danger pour la santé, surtout lorsqu’ils sont pris en très forte proportion. L’excès est souvent le problème.

Bien que je ne crois pas que la nourriture soit un problème en soit, c’est plutôt son usage récurrent, répétitif, systématique même, que je trouve dommageable pour la santé.

Dans cet article, je vous donne 12 astuces qui pourraient très certainement vous aider à éviter d’attraper un cancer et donc de mourir prématurément.

Disclaimer : cet article ne prétend pas être un document scientifique et les conseils qui vous seront donnés ne sont pas censés remplacer ceux prodigués par un véritable médecin. Cependant, pour écrire cet article, je me suis appuyé sur des ouvrages écrits ou co-écrits par des médecins reconnus et fiables.

#1 Ne fumez pas

Fumer TUE !

Fumer tue. Et ce qui est effrayant c’est le lobbying autour de la cigarette dans le monde entier. De plus en plus d’individus, dont un nombre croissant d’adolescents, se mettent à la cigarette et de plus en plus en plus jeune. Hors fumer c’est ingurgiter des substances qui se révéleront extrêmement dangereuses sur le moyen court terme.

Faites de votre domicile et de votre voiture un environnement sans tabac.

#2 Limitez votre consommation d’alcool.

Un petit verre de vin pour fêter le nouvel an, pourquoi pas ou un autre comme ça dans la semaine pour accompagner votre repas, ça passe encore. Mais l’excès d’alcool ou même une prise modérée mais journalière à partir d’une certaine quantité, est dangereux pour la santé : en effet le problème se trouve dans la fréquence de consommation, même modérée.

Et comme le soucis c’est que le mot « excès » n’a pas la même signification pour tout le monde (1 verre, deux verres, trois verres ?), mon conseil pour vous sera donc de LIMITEZ votre consommation, voir ne buvez carrément pas d’alcool.

#3 Adoptez une alimentation saine riche en fruits et légumes et en céréales complètes.

Saviez-vous que tout ce que vous mangez a une influence directe sur votre santé ? Pour vous en rendre compte, il vous suffit de vous pencher sur les différents régimes alimentaires des populations : les Asiatiques, adeptes des produits à base de riz et issus de la mer, sont généralement minces et vivent plus longtemps. Contrairement aux américains du Nord, plutôt friands des menus gras et consistant, et qui sont par conséquent souvent obèses, diabétiques et ont une espérance de vie beaucoup plus faibles. Ces deux exemples extrêmes montrent notre style alimentaire a des conséquences — positives ou négatives sur l’organisme, à long terme.

L’un des secrets de la longévité est très certainement votre alimentation. Si manger peut procurer à votre corps des bienfaits incroyables, manger de mauvais aliments peut être mortel.

Ne vous contentez pas de poulet et de riz pour vous nourrir, prenez le temps aussi de vous alimenter en fruits, légumes et céréales. Vous trouvez tout cela assez facilement dans les rayons de votre supermarché ou sinon sur des sites comme Drive Fermier.

#4 Limitez la viande rouge, les aliments riches en matières grasses, en sel ou en sucre, et évitez la charcuterie.

Notre corps a besoin de tout type d’aliment pour différents besoins. Les viandes en font partie, mais un usage excessif de celles-ci peut être dangereux pour notre santé. N’hésitez pas à limiter votre consommation de viande (promis, vous n’en mourrez, bien au contraire). Évitez d’acheter des boissons sucrées lorsque vous faites vos courses et à la place prenez des packs d’eau ou prenez de l’eau du robinet (si votre secteur est fiable niveau eau potable).

Personnellement je ne prends plus de soda (coca, fanta, pepsi,…) et n’en boit que lorsque je suis invité chez quelqu’un ou lorsque c’est nous qui invitons. Je ne bois donc des boissons sucrées que de manière occasionnel. Ce qui m’oblige à ne boire que de l’eau lorsque je suis à la maison.

Bref, mangez, mais avec beaucoup de modération.

#5 Gardez une masse proportionnelle à votre âge et à votre taille

Évitez de manger plus que ce dont vous avez réellement besoin.

Notre société de consommation actuelle nous as habitué à manger, à trop manger, quand en réalité notre corps n’est pas fait pour absorber sans relâche des aliments.

Des études effectuées principalement en Russie, on montré les bienfaits liés à la privation de nourriture grâce au jeûne. C’est une recette veille comme le monde et mise en avant dans toutes les religions monothéistes.

Notre corps sait faire face au manque, pas (ou difficilement) aux excès.

N’hésitez donc pas, et en ayant consulté votre médecin si votre santé le nécessite, à priver votre corps de nourriture, afin de lui laisser le temps de se renouveler.

En évitant de manger de manière excessive, vous garderez une masse correcte et réduirez vos risques de cancer de manière significative. Beaucoup seraient évités en laissant simplement notre corps faire ce qu’il a appris à faire durant des années d’adaptation sur Terre.

Pour savoir à peu près combien vous devez peser en fonction de votre taille, faites le calcul suivant (basé sur l’IMC : Indice de Masse Corporelle) :

Masse normale (approximative) = Taille (en cm) / 2.35

Si vous faites 1,70 m, soit 170 cm, vous devez donc éviter de dépasser les 170/2,35 ~= 72 kilos

Ce calcul varie un peu en fonction du sexe de l’individu, mais on est pas très loin de la vérité. N’hésitez d’ailleurs pas à me dire ce que vous en pensez dans les commentaires.

Il ne s’agit pas là d’une course à la maigreur, mais sachez trouver une masse qui vous corresponde vraiment. Votre corps vous en remerciera.

#6 Soyez physiquement actif dans votre vie quotidienne.

L’homme est fait pour être en mouvement. Alors ne restez pas quotidiennement inactif dans votre lit (sauf pour raison médical bien sûr) ou dans votre canapé. L’inactivité est mortelle.

Faites du sport (musculation, marche, course à pied, …) de préférence avec une ou plusieurs personnes, car cela vous motivera.

Des études ont montré qu’effectuer environ 10000 pas par jour améliorerait votre santé de façon très significative. Alors n’hésitez pas à marcher souvent, surtout sur de courtes distances, limitez les transports en commun quand cela est possible et faites du bien à votre corps.

Le surpoids et l’obésité sont des facteurs reconnus de risque de cancer, alors qu’une activité physique régulière diminue celui-ci. Des études recommandent l’équivalent de 30 minutes de marche rapide, 5 à 7 jours par semaine.

Faire une activité sportive vous aide notamment à perdre du poids, à renforcer vos os, vos capacités cardio-vasculaires, et pourquoi pas, faire de belles rencontres. Alors sortez de chez vous, et profitez de la vie.

#7 Évitez les expositions excessives au soleil,

Cela est d’autant plus vrai si votre peau est plutôt clair, car votre faible taux de mélanine vous exposerait alors à de trop fort taux d’ensoleillement et donc à un potentiel cancer de la peau. La mélanine est un pigment fabriqué par les cellules de la peau à laquelle elle donne sa coloration plus ou moins foncée. Son rôle est entre autres d’aider la peau à se protéger des rayons ultraviolets en provenance du soleil .

Évitez cette exposition principalement (mais pas exclusivement) chez les enfants. Utilisez une protection solaire et évitez tout appareil de bronzage.

#8 Pensez à aérer votre intérieur

Votre lieu d’habitation peut être mortel, le saviez-vous ? En effet ce que vous portez (votre pull, chemise ou pantalon libère de micro-particule potentiellement novice pour la santé), vos ustensiles de cuisine, vos invités (et oui), peuvent déposer chez vous tout un tas de substances dangereuses à très forte dose.

Alors n’hésitez pas à aérer votre maison, appartement ou logement étudiant. Ouvrez les fenêtres à votre réveil et laisser votre intérieur se renouveler tous les jours pendant une quinzaine de minutes.

#9 Respectez les consignes de sécurité sur votre lieu de travail pour vous protéger des substances cancérigènes.

Cela vous évitera par exemple de vous exposer à des substances cancérigènes (Amiante, Arsenic, benzène,…).

Une liste plus exhaustive de substances peut être trouvée sur Wikipédia : https://fr.wikipedia.org/wiki/Liste_des_canc%C3%A9rog%C3%A8nes_du_groupe_1_du_CIRC

#10 Pour les femmes : si possible, allaitez vos enfants.

L’allaitement maternel réduit le risque de cancer du sein. En revanche, les traitements hormonaux de la ménopause l’augmentent. Limitez donc ces traitements potentiellement cancérigènes ou évitez-les si vous le pouvez.

#11 Faites-vous vacciner sur les conseils d’un médécin

Je suis personnellement contre un usage excessif des vaccins, surtout quand ils sont suggérés par des organismes reconnus pour propager (peut être indirectement) des maladies, sans vouloir faire dans le complotisme.

Faites-vous vacciner sur les conseils de votre médecin traitant. Il saura, je pense, vous guider de la meilleure façon possible.

#12 Participez aux programmes de dépistage du cancer

Il s’agit par exemple du dépistage contre le cancer colorectal (hommes et femmes), du cancer du sein et du cancer du col de l’utérus (femmes). Rapprochez-vous de votre médecin pour en savoir plus. Ces dépistages sont en principe gratuit. Tout dépend de votre assurance maladie.

Il vaut mieux, généralement, prévenir que GUÉRIR.

Source : L’Europe contre le cancer ==> http://www.bdsp.ehesp.fr/Base/30534/

N’hésitez pas à PARTAGER cet article et à le COMMENTER si vous souhaitez nous proposer d’autres pistes de lutte contre le cancer et rejoignez-nous sur Facebook pour encore plus d’Astuces.

Ne manque aucune actualité. Abonne-toi.

Tu apprendras comment :

  • Améliorer tes finances
  • Booster ta productivité
  • Et plein d'autres surprises...
mm

AuthorCharles EDOU NZE

Ingénieur informatique, blogueur et essayiste qui s'ignore encore.

Laisser un commentaire