Agression mortelle de Mamadou Barry, Enseignant-chercheur à Rouen : un homme de 29 ans interpellé

Partager

« Mon mari est mort ! »

C’est ainsi que s’est exclamé la femme de #MamadouBarry, sauvagement et vraisemblablement assassiné par un supporter de l’équipe d’Algérie (même si lui-même serait de nationalité turque), lors du #ALGSEN (Finale de la Coupe d’Afrique des nations de football opposant l’Algérie et le Sénégal)

Au téléphone, Kalil entend les mots de la femme de son ami : « mon mari est mort ». Dans un premier temps, l’ami du couple essaie de calmer la femme affolée. Elle s’inquiete de voir du sang couler de l’oreille de son mari et attend les pompiers. Kalil décide de la rejoindre à Canteleu à l’arrêt de bus où s’est déroulé le drame.

Lorsqu’il arrive, les pompiers sont sur place et Kalil ne peut que consoler la femme éplorée. Beaucoup de personnes sont présentes sur les lieux. Il leur demande ce qu’ils ont vu :
Votre ami était dans sa voiture avec sa femme, les fenêtres étaient ouvertes. Il a reçu des insultes de la part d’une personne d’origine maghrébine qui lui a dit : vous les sales noirs on va vous niquer ce soir !

Un suspect de 29 ans, d’origine turque et ayant des antécédents psychiatrique, aurait été interpellé.

Antécédents psychiatriques…Comme par hasard !! On y croit que très moyennement.

Dans le cadre de l’enquête, le suspect avait rapidement été reconnu par les policiers de la sûreté départementale sur les images de vidéosurveillance de la ville.

Le fait est que cet homme a ôté la vie à un père, un époux, un fils, un ami ! Et que pour ce crime, il mérite d’être jugé avec la plus grande sévérité.

L’Afrique noir perd un brillant esprit, qui laisse derrière lui une épouse et une petite fille de 2 ans. Qu’il repose en paix !

Mamadou Barry et sa famille
mm

AuthorCharles EDOU NZE

Ingénieur informatique, blogueur et essayiste qui s'ignore encore.

Laisser un commentaire