Avant de quitter ma terre pour l’Europe

Vous vous apprêtez à embarquer pour de long mois, voir de longues années sans revoir votre terre natale. Vous avez peut être toujours vécu avec vos parents, dans la même ville, le même quartier, le même environnement, et vous vous dites à présent :

Yes ! Je vais enfin pouvoir profiter de la vie et voir autre chose

C’est une réaction que je ne condamne absolument pas. Après tout qui n’aime pas découvrir de nouvelles choses, de nouveaux horizons, sortir du train-train quotidien. Tous, je pense, aimons vivre autre chose. Au moins de temps à autre.

Alors, oui, vous avez le droit de rêver de nouvelles terres et de nouveaux cieux. On en rêve tous, même si cela se fait à des niveaux différents.

Vous êtes donc euphorique à l’idée de prendre l’avion et embarquer vers l’inconnue. Mais avez-vous seulement mesuré l’ampleur de la chose ? Non ? Pas du tout n’est-ce pas ?

Et bien, vous vous apprêtez à parcourir entre environ 9500 Km (si vous vivez en Afrique australe) et 15 Km (si vous êtes originaire d’Afrique du nord).

Beaucoup malheureusement oublie cela, et étant submergés par mille et une pensées, passent à côté d’une étape importante dans le long voyage qui les mènera de l’autre côté de la méditerranée.

Laissez-moi vous donnez quatre choses à faire avant d’embarquer pour ce long voyage vers l’Europe.

Passer du temps en famille

S’il y a bien une chose que j’aurais aimé savoir avant d’embarquer pour l’Europe, c’était qu’il fallait que je passe beaucoup plus de temps avec mes proches. Et quand je parle de passer du temps, je parle de moments de qualité. Oubliez les disputes, les règlements de compte, ce n’est vraiment pas le moment.

Tout en vous occupant de vos démarches administratives, prenez le temps en rentrant, de discuter avec votre mère, votre père, vos frères et vos sœurs, si vous en avez. La famille, fondement de la société, est un élément important dans la construction de qui nous sommes. Ceci est certes discutable (il existe des familles où il ne fait pas du tout bon vivre), mais de façon générale, l’amour de votre famille est (presque) vitale.

Avant d’embarquer pour l’Europe, je me souviens d’un soir, où, alors que j’étais tranquillement assis devant ma terrasse à rêvasser comme à mon habitude, mon père se joignit à moi pour discuter un peu. À un moment donné de la discussion, et alors que nous étions en train de discuter sur les origines de notre nom de famille, il prit un bout de papier et un stylo, et esquissa un arbre généalogique. Là, devant moi, mon père retraçait l’histoire de ma famille, de mon arrière grand-père, jusqu’à moi. Une histoire de clan, d’exode, de rivalités…De quoi écrire toute une épopée.

J’ai toujours ce bout de papier avec moi, que j’ai pris le soin de ranger dans mes bagages avant d’embarquer pour l’Europe. Je n’avais jamais vraiment discuter de façon aussi profonde avec mon père. C’était un moment que j’aurais été triste de rater.

De même ne passez pas à côté de cette opportunité qui vous est offerte de rester en famille avant votre départ. Discutez avec vos frères et sœurs. Pourquoi ne pas, pour une fois au moins, dormir dans la même chambre et parler du bon vieux temps.

Prenez des photos, enregistrez vos fous rires,…Gardez des traces qui vous rappelleront la chaleur de votre foyer.

Accueillez les conseils de vos proches. Ne les négligez pas, mais prenez les avec bienveillance. Ils ne seront pas tous justes, mais la plupart si.

Eviter de faire des jaloux

Tout le monde n’a pas l’occasion de s’expatrier et cette possibilité que vous avez peut, si vous vous y prenez mal, faire des jaloux.

Un bon conseil : faites preuve d’humilité et de discrétion.

Vous ne pourrez très certainement pas cacher à tout le monde votre projet d’expatriation, mais dans vos démarches restez humble et concentré sur vos objectifs.

Acheter quelques vêtements chaud

Vous avez toujours été habitué à côtoyer de belles températures typiques de notre beau continent noir. Et bien, votre expatriation risque de vous faire perdre de précieux degrés, alors mieux vaut s’y préparer en s’achetant des vêtements chauds.

Une doudoune ou un blouson devrait faire l’affaire. En fonction de la période à laquelle vous voyagez, vous n’aurez peut être besoin que d’une simple veste pour vous tenir chaud. Mais dans le doute, prenez tout ce que vous pouvez.

Évitez les contrefaçons (faux adidas, faux sacs louis-vuiton,…), la douane pourrait ne pas vous épargner et surtout profitez des prix minis de chez vous pour acheter suffisamment de vêtements pour les premiers mois, voir années que vous passerez dans votre futur continent.

Embrassez vos origines et préparez-vous à embrasser celle de l’autre monde

Lorsque tu ne sais pas où tu vas, regarde d’où tu viens

Ce proverbe africain est d’une incroyable véracité.

Les européens, tout comme les africains d’ailleurs, sont pleins de pré-jugés. Alors, une bonne connaissance de qui vous êtes vous aidera à mieux vous présenter auprès des gens et mieux vivre en communauté.

Vous pourrez être choqué au départ de la méconnaissance que les autres auront de vos origines, mais ne vous emportez pas et saisissez cette opportunité pour vous présenter, non comme les médias vous décrirait (famine, maladies mortelles, guerres civiles,…), mais plutôt tel que vous êtes en réalité.

Vos racines vous aideront à voir au-delà des pré-jugés, et vous vous élèverez jusqu’à atteindre la pleine connaissance de qui vous êtes.

Et vous, qu’avez-vous fait avant d’embarquer pour l’Europe ?

Qu’auriez-vous aimer en plus ?

N’hésitez pas à écrire un commentaire, vos avis nous intéressent beaucoup.

 

Ne manque aucune actualité. Abonne-toi.

Tu apprendras comment :

  • Améliorer tes finances
  • Booster ta productivité
  • Et plein d'autres surprises...
mm

AuthorCharles EDOU NZE

Ingénieur informatique, blogueur et essayiste qui s'ignore encore.

Laisser un commentaire