Ce que j’ai toujours fait pour réussir

Une lettre spéciale pour ma jeunesse. Ceux-là pour qui je suis un modèle, je veux vous dire en quelques lignes quels ont été mes secrets de réussite jusqu’ici car dans cette vidéo je me réjouis et je pense au témoignage de chaque jour, que tout ira bien dans ma vie. Certains me couperaient la parole déjà dès ce début pour me dire: oui Jeff tu sais que rien ne va toujours bien! Vous n’avez pas tort mais moi j’ai pointé à tort les personnes qui ont voulu me faire espérer le malheur dans ma vie, cette conception est très importante.Je ne dis pas que le malheur ne vient jamais, je dis juste que je ne me suis jamais, je dis bien jamais mis à penser du mal sur mon avenir alors j’ai toujours prophétisé le bien, pour moi et tous les miens.
Je ne dirai pas vraiment toute ma vie ici, mais pour couper court, je veux dire que depuis que le Seigneur m’a sauvé car je n’avais pas à cœur l’espérance du salut et d’une vie sanctifiée, il a changé ma façon de penser car j’étais avant quelqu’un de beaucoup affligé, et depuis lors ma vie est éclairée et brille à l’intérieur de moi, cela se manifeste par les résultats qui m’ont toujours entouré avant que je ne quitte ma terre, j’ai ainsi toujours, je dis toujours finis parmi les deux meilleurs de ma promo en lycée. Pas parce que j’avais le moins de problèmes, pas parce que j’étais le plus riche, pas parce que j’étais celui qui pouvais faire tout ce qu’il voulait et partout que cela puisse le chanter, je n’avais aucune grande qualité de comparaison à mon profil, ni le plus mignon.
CE QUE J’AI TOUJOURS FAIT:
J’ai toujours crains Dieu (bon un peu à moitié quand j’étais enfant à cause de ma situation de vie, j’avais des questions sans réponses et je me plaignais pour ça, mais c’est le seul avec qui je n’ai jamais communiqué véritablement et aussi parfaitement on dirait un fou car je ne l’ai pas bien vu face à face, mais on parlait et il me répondait c’est pourquoi il était et est mon ami fidèle car il m’a toujours écouté.J’ai toujours eu peur des injures, j’ai toujours détesté la moquerie, dévoiler ce qui affecte en mal autrui. Quand on était petit, il y’avait un jeu mal que mes grands frère et les gens autour aimait faire, ils l’appelaient le SERRAGE, beaucoup doivent connaitre cette expression chez moi, alors on te serre, et je détestais cela.
J’ai toujours aimé fort, je lisais sur un statut **aimer ne veut pas dire passer toute la vie avec toi c’est juste que t’es la personne qui me fais du bien en ce moment**, un peu j’ai toujours vu la valeur des gens dans ma vie mais même si ils ne me faisaient toujours pas ce qui était bien, j’ai toujours aimé, aimé ci fort. Aujourd’hui je suis poète et j’essaie de faire des poèmes plus forts et plus parlant que les anciens mais j’ai toujours aimé l’amour.
J’ai toujours cru en moi, en ce que je désirais avoir, disons que je me suis toujours senti comme le grand rêveur que la terre n’ait jamais eut. Je me suis toujours permis de rêver fort, grand et loin, je pensais que c’était un don, oui ça l’est peut-être car ça m’a fait avancer, et beaucoup de gens qui ne rêvent pas je les ai souvent vu à la routine du minimum et Bamm. Alors rêvez, et rêver toujours. Dans ma vie il y’a toujours eut moi bien-sûr mais les autres aussi.
Je me suis très souvent levé tard dans la nuit, couché tard, levé tôt, j’ai toujours cherché à faire au moins un de ces trois choses.
J’ai toujours dit quelque chose de doux et de merveilleux à quelqu’un, des mots doux aux filles, j’ai toujours exprimé ma pleine nature de folie de joie avec mes amis, j’ai toujours fait preuve de compassion en donnant quand j’en avais le pouvoir de donner.
J’ai toujours pensé que j’avais un grand rôle à jouer dans ce monde, d’abord pour mon pays puis pour mon continent. Je me suis toujours sentis responsable de ma jeunesse et quand un malheur arrivait à un jeune autour de moi, je me suis toujours vu rendre des comptes de si j’avais vraiment contribuer à donner quelque chose de divin à ce jeune, un trésor de ce que j’ai à ces jeunes pour être sûr qu’ils partent bien. C’est moi ça, je me suis toujours vu ainsi, alors je sais que j’ai une responsabilité pour ma jeunesse et ma génération, nous avons tous chacun un responsabilité et chez moi elle se décrit juste de cette manière.
Et pour la fin, j’ai toujours prié, toujours prié, toujours prié. Priez toujours et croyez en Dieu.J’espère que ça vous aura aidé et redonner un sens à la vie et aux bonne choses qui doivent être faites, je prie que Dieu vous fortifie et vous soutienne pour réussir peu importe votre situation de vie, de famille et même du pays, soyez bénis.

Ne manque aucune actualité. Abonne-toi.

Tu apprendras comment :

  • Améliorer tes finances
  • Booster ta productivité
  • Et plein d'autres surprises...