Ne perdez pas de vue vos objectifs initiaux en quittant votre terre natale

A vous qui prévoyez déjà de quitter votre terre natale ou l’avez fait depuis quelques jours, semaines, mois ou quelques années peut être. A vous tous, j’ai un message on ne peut plus simple :  NE PERDEZ PAS DE VUE VOS OBJECTIFS.

Qu’il s’agisse de buts professionnels ou personnels à atteindre, il y a un risque pour le jeune expatrié d’Afrique ou d’ailleurs, d’oublier la raison pour laquelle il est entré en territoire européen.

Je me souviens qu’après l’obtention de mon bac, je débarquais en France pour suivre des études dans le domaine des réseaux et des télécommunications. Fraîchement débarqué du Gabon, je me voyais déjà diplômé ingénieur et vivre la vie que j’ai toujours voulut en tant qu’employé de l’entreprise Gabon Télécom.

Mais très vite, après avoir fait la connaissance de quelques compatriotes qui m’ont aidé à m’intégrer dans ma nouvelle ville (j’étais alors à Nancy), je commençai à prendre avec d’autres gabonais de mauvaises habitudes de vie.

Faut dire que lorsque l’on quitte le cocon familial plutôt jeune et que l’on se retrouve seul face aux choses de la vie, on est vite tenté de toucher à tout, de goûter à tout, quitte à se brûler la langue. La tentation est encore plus grande quand il n y a personne pour éventuellement vous rappeler à l’ordre.

J’enchaînais les soirées africaines, où tout ou presque était permis, et dépensais en shopping plus que ce je ne gagnais par mois : il fallait en effet impressionner les autres et être accepté par un groupe d’amis (ils n’étaient pas tous ainsi, fort heureusement) toujours plus enclin à épater la populace par son accoutrement et son excentricité.

Bref je n’étais plus moi-même et au passage, je commençais à dévier de ma trajectoire initiale, jusqu’à ce fameux coup de fil où mon frère aîné. Après avoir pris de mes nouvelles, celui-ci me rappela à l’ordre en me remémorant la raison pour laquelle j’avais quitté notre terre natale et ce n’était pas pour intégrer un groupe de RAP gangsta ou encore d’intégrer la NBA.

Je me suis rendu compte à ce moment là de l’apport si important de notre famille dans notre réussite personnelle, car suite à cet appel je retrouvai la raison.

Fleur Pellerin, née Kim Jong-sook le 29 août 1973 à Séoul (Corée du Sud), ancienne ministre du président François Hollande, l’a d’ailleurs souligné dans un article du Monde (voir source ci-dessous):

Le rôle des parents et des proches est essentiel : « Ils doivent soutenir indéfectiblement leurs enfants et leur faire confiance, sans se laisser influencer par l’avis des autres. »

Je ne dis évidemment pas qu’il ne faut surtout pas s’amuser, mais je sais par expérience que l’on peut très vite passer à côté de sa vocation en venant en Europe, simplement par suivisme.

Ne regardez pas (comme un exemple) à cet autre expatrié qui enchaîne les soirées, les magasins de vêtements ou encore les conquêtes, mais restez concentré sur vos objectifs personnels et soyez résilient à ce sujet là.

Cherchez-vous un mentor, une personne synonyme de réussite à vos yeux, et demandez-lui des conseils, qu’il soit expatrié ou non : ne vous mettez pas des barrières culturelles et apprenez de chaque individu sur ce qu’il faut faire ou ne pas faire.

Restez concentré, soyez résilient, ayez la FOI et vous réussirez !

Sources de réflexion

N’hésitez pas aussi à partager cet article autour de vous et à intégrer notre groupe Facebook pour recevoir encore plus de conseils.

 
De Ma Terre à L'Europe
Groupe Public · 290 membres
Rejoindre ce groupe
Trucs et ASTUCES pour expatriés d’Afrique, d'Asie, des DOM-TOM et d’ailleurs vivant en Europe : on vous dit tout ce qu'il faut pour mieux vivre loin d…
 
Ne manque aucune actualité. Abonne-toi.

Tu apprendras comment :

  • Améliorer tes finances
  • Booster ta productivité
  • Et plein d'autres surprises...
mm

AuthorCharles EDOU NZE

Ingénieur informatique, blogueur et essayiste qui s'ignore encore.

2 replies to Ne perdez pas de vue vos objectifs initiaux en quittant votre terre natale

  1. Bon article. Tu as totalement raison.

Laisser un commentaire