Résumé du Livre Père riche, père pauvre, de Robert Kiyozaki

Résumé du Livre Père riche, père pauvre, de Robert Kiyozaki

Deux pères vivaient à Hawaï, un archipel américain situé dans le Pacifique central. L’un de ces pères était riche et l’autre pauvre.

Un était bondé de diplômes, et occupait un poste à responsabilité dans son archipel. L’autre avait à peine son bac. Tous les deux avaient une bonne carrière professionnelle et gagnaient plutôt bien leur vie.

Pourtant, l’un des pères rencontrait constamment des difficultés financières, quand l’autre finit en quelques années par devenir l’un des hommes les plus puissants de la région.

Ce qui distingue ces deux personnages, ainsi que leurs destins, c’est simplement la maîtrise d’une éducation financière ouvert à tous, comme le prouve l’auteur qui l’a apprise dès l’âge de 9 ans.

Le père pauvre de cette histoire est le véritable Père de l’auteur Robert Kiyozaki, tandis que son « père riche » comme il aimait l’appeler était un entrepreneur et ami de la famille. Grâce à lui, il apprendra des lois financières simples qui vont complètement bouleverser son existence et celles de millions d’autres.

En lisant ce résumé, vous apprendrez que pour devenir riche, vous devez sortir du cycle habituel métro-boulot-dodo et revoir votre conception de l’argent et de la richesse.

Vous apprendrez aussi :

  • qu’être riche ne signifie nécessairement pas avoir un compte bancaire bien rempli ;
  • quelles sont les bases d’une bonne éducation financière ;
  • comment gagner de l’argent en travaillant moins ;
  • ce que les riches enseignent à leurs enfants dès le plus jeune âge.

Gagner de l’argent ne s’apprend malheureusement pas à l’école. Vous vous en doutez surement. L’éducation financière que la plupart d’entre nous recevons nous est transmise par nos proches ou nos pairs, telle qu’elle leur a été transmise.

Êtes-vous prêt à changer votre vision de l’argent et ainsi de faire le choix de la richesse ?

Chapitre 1 : Pour devenir riche, cessez de travailler pour de l’argent

Cela peut paraître paradoxal et pourtant, c’est une étape importante. En effet :

« Les riches ne travaillent pas pour l’argent, c’est l’argent qui travaille pour eux. »

Robert Kiyosaki, curieux, se demandait comment Père riche était devenu la personne qu’il était. Père riche souhaitant prendre Robert sous son aile, décida de lui montrer la voie de façon pratique.

Il lui propose de travailler pour lui le samedi matin, après l’école.

Son travail consisterait simplement à aider au rangement du magasin de père riche.

Pour ce dur labeur, Robert Kiyosaki, alors âgé de neuf ans, touche un salaire si bas qu’il peut à peine s’acheter des bandes dessinées.

Après quelques semaines de travail acharné et sous-payé, Robert fait le choix, énervé, d’affronter son père riche en lui demandant une augmentation. C’est ça ou la démission.

Il espère par ce stratagème faire pression sur son « riche employeur », également papa de son meilleur ami, qui travaille, lui, « gratuitement » pour son père biologique.

« J’attendais ce moment », lui répondit son père riche, « Mais dis-moi, qu’est-ce que tu as appris ces dernières semaines? »

« Que vous exploitez vos travailleurs !» s’exclama Robert.

« Si tu veux apprendre à devenir riche, il vaut mieux que tu changes ton point de vue », lui dit son père riche. « Si tu penses que je suis le responsable de tes problèmes, alors tu dois faire en sorte que je change et cela va être difficile. Si par contre tu réalises que c’est toi le responsable, alors tu peux changer toi-même, et la manière dont tu penses ».

Il apprendra ainsi sa première leçon.

La peur de perdre de l’argent est le premier frein à la richesse.

Ce qui distingue d’abord la mentalité de l’homme riche de celle de l’homme pauvre est sa lucidité. L’homme riche sait que l’argent n’est pas réel, qu’il procure une fausse sécurité, même s’il est présent en grosse quantité. En effet, l’argent va et vient, et un emploi, même en CDI, n’est pas plus fiable qu’un investissement à risque. La différence étant que ce dernier génère plus de sécurité financière. Pourtant, la plupart des gens continuent de croire en la puissance d’un emploi à durée indéterminée, au lieu de réfléchir à d’autres façons de faire de l’argent.

Si de nombreuses personnes craignent de quitter leur emploi, c’est souvent parce qu’elles espèrent, par ce biais-là, faire plus d’argent. D’autres encore, ont une peur bleue du changement, et préfère même subir un emploi stressant et peu rémunéré, que d’investir ou d’entreprendre.

Si vous aviez une augmentation, par exemple, vous continueriez très certainement à travailler 8 heures par jour, voir plus, dans un bureau, et à compter toute votre vie sur un salaire pour subvenir à vos besoins.

Cet état d’esprit vous rend passif et dépendant de votre seul salaire.

Être riche, par contraste, est avant tout un état d’esprit tourné vers le passage à l’action, la recherche des bonnes opportunités et l’investissement dans celles-ci.

Pour cela, il est nécessaire de travailler… Mais attention ! Pas pour de l’argent. Il faudrait travailler par choix et par curiosité, par envie d’apprendre et de s’émanciper toujours plus.

Être riche est donc différent d’être fortuné, car l’homme riche possède une âme d’entrepreneur, une volonté constante d’apprendre et de se dépasser. Et vous, souhaitez-vous ne plus dépendre de votre salaire et chercher à vous dépasser ?

Charles EDOU NZE

Ingénieur informatique, blogueur et essayiste qui s'ignore encore.

Laisser un commentaire