Soirées étudiantes d’intégration : que faire en cas de bizutage ?

Actes humiliants ou dégradants, consommation excessive d’alcool… Alors que le bizutage est un délit puni par la loi, un certain nombre d’étudiants subissent encore ce type de pratiques lors de soirées étudiantes d’intégration notamment en cette période de rentrée universitaire. Que faire dans ce cas ? Le site Service-public.fr nous en dit un peu plus à ce sujet.

On y découvre ainsi que face à des actes de bizutage commis au cours d’une manifestation ou d’une réunion en milieu scolaire, sportif ou socio-éducatif, les victimes ou témoins doivent :

  • Porter plainte au commissariat ou à la gendarmerie ;
  • Informer sans délai l’autorité administrative de l’établissement.

Le bizutage est puni de 6 mois d’emprisonnement et de 7 500 € d’amende, ces peines étant doublées si les victimes sont des personnes vulnérables.

Pour Plus d’information : https://www.service-public.fr/particuliers/actualites/A12880?xtor=EPR-100

Ne manque aucune actualité. Abonne-toi.

Tu apprendras comment :

  • Améliorer tes finances
  • Booster ta productivité
  • Et plein d'autres surprises...
mm

AuthorCharles EDOU NZE

Ingénieur informatique, blogueur et essayiste qui s'ignore encore.

Laisser un commentaire