Atteindre l’indépendance financière avec The Millionaire Dropout, de Vince Stanzione

Atteindre l’indépendance financière avec The Millionaire Dropout, de Vince Stanzione

Chapitre 1 : Pour changer de vie vous devez sortir de votre zone de confort

Aimez-vous votre vie telle qu’elle est en ce moment ?

Gagnez-vous plus d’argent que ce dont vous avez besoin ? Vous sentez-vous comblé par votre travail? Si vos réponses à ces questions sont «oui», alors félicitations – vous pouvez arrêter de lire dès maintenant!

A moins que vous vous réveilliez parfois en redoutant d’aller au travail. Vous avez peut être aussi du mal à vivre de votre salaire et couvrir tous vos désirs et besoins ? Eh bien, bienvenue au club. Comme des millions d’autres personnes, vous ne vivez pas forcement votre vie à son plein potentiel.

Et si je vous disais qu’il se peut que les choses soient sur le point de changer, vous me croirez ?

Soyons clairs dès le départ: changer de vie n’est pas chose facile.

Le changement est un voyage long et ardu, vous vous en doutez surement. Qu’il s’agisse de manger de manière plus raisonnable, de boire moins ou plus d’alcool, ou même d’économiser de l’argent, la plupart d’entre nous avons tendance à procrastiner. Certains passe même vingt ou trente années à gâcher leur vie.

Il faut souvent ensuite beaucoup de temps et d’efforts pour réparer les pots cassés.

Mais j’ai une bonne nouvelle pour vous : rien, dans le fond, n’est impossible en soi.

Alors par où commencez-vous? Comme le dit un vieux proverbe asiatique, un voyage de plusieurs kilomètres commence toujours par un pas. Et la première étape de votre itinéraire sera de sortir de votre zone de confort.

C’est surement pour vous l’endroit le plus familier et le plus sympatique au monde. C’est là que vous appliquez vos routines, que vous avancez en pilote automatique :

  • se brosser les dents,
  • prendre un petit déjeuner,
  • aller au travail ou à l’université,
  • regarder la télévision sur le canapé le soir
  • et dormir le plus longtemps possible avant de tout redémarrer le lendemain matin.

C’est le fameux : métro, boulot, dodo.

La plupart des gens vivent dans leurs zones de confort. Ils considèrent cela comme à la fois acceptable et normal parce qu’ils ont abandonné leurs vieux rêves. Ils ont perdu tout espoir de faire quelque chose d’éblouissant et d’atteindre des objectifs plus ambitieux – en d’autres termes, ils ont accepté le fait que leur plus grande priorité est tout simplement de vivre au jour le jour.

Comme l’a si bien dit Benjamin Franklin :

«La plupart des hommes meurent à 25 ans, mais nous ne les enterrons pas avant l’âge de 70 ans».

Benjamin Franklin

Votre temps sur terre est beaucoup trop précieux pour le dépenser simplement à vivre au jour le jour.

Dans les pages suivantes, nous examinerons de plus près comment vous pouvez sortir d’une vie routinière et déplaisante, à une vie beaucoup plus épanouissante.

Charles EDOU NZE

Ingénieur informatique, blogueur et essayiste qui s'ignore encore.

Laisser un commentaire