dans Études / Scolarité

Comme tous les ans, l’Usine nouvelle a donné son classement des meilleurs écoles d’ingénieurs françaises. Comme les précédentes années, les établissements prestigieux (Polytechnique, UTC,..) gardent la tête du classement.

#10 UTT : Université de Technologie de Troyes

La recherche, la formation et le transfert de technologie sont les trois missions de l’Université de technologie de Troyes (UTT). Etablissement public créé à Troyes en 1994, l’UTT propose six diplômes d’ingénieur, un Master avec dix spécialités et le doctorat, dans trois spécialités, ainsi que des parcours en alternance. La recherche de l’UTT est fortement axée sur les sciences et technologies pour la maitrise des risques, toujours en interaction avec le monde économique notamment à travers une recherche partenariale avec les entreprises et les stages longs de ses étudiants.

#9 Ecole des Ponts ParisTech

Des ponts entre sciences et société : L’École nationale des ponts et chaussées (École des Ponts ParisTech) forme depuis 1747 des ingénieurs et des docteurs dans des champs scientifiques et techniques où des disciplines variées relevant des sciences de l’Ingénieur (mécanique, matériaux, physique, réseaux, environnement atmosphérique, hydraulique, etc.) sont souvent hybridés avec les sciences sociales et économiques. Placée sous la tutelle du ministère de l’Ecologie, du développement durable et de l’énergie, la liaison étroite entre enseignement et recherche constitue l’axe central du projet scientifique et pédagogique de l’École des Ponts ParisTech.

#8 Centrale Marseille

L’Ecole centrale de Marseille (Centrale Marseille) est depuis 2006 l’héritière de l’École d’Ingénieurs de Marseille fondée en 1891 et appartient désormais au Groupe des Écoles Centrales (avec Lille, Lyon, Nantes, Paris et Pékin). L’admission à l’école Centrale de Marseille s’opère à travers plusieurs voies de recrutement, la très grande majorité des admis provenant des classes préparatoires aux grandes écoles.

# 7 Centrale Nantes

L’école Centrale de Nantes a pour mission la formation initiale et continue d’ingénieurs par un enseignement dans les domaines scientifique, technologique, économique, ainsi que dans les domaines des sciences sociales et humaines. Son but est de former des ingénieurs de haut niveau scientifique, leaders, entrepreneurs et innovateurs, capables d’accompagner les mutations de l’environnement mondial.

# 6 IMT Atlantique

L’école IMT Atlantique est née de la fusion, au 1er janvier 2017, de Mines Nantes et Télécom Bretagne. Ses campus sont à Brest, Rennes et Nantes.

# 5 Mines ParisTech

Mines ParisTech fut fondée le 19 mars 1783 sur ordonnance du roi Louis XVI, dans le but de former des « directeurs intelligents » pour les mines du royaume. C’est l’une des plus anciennes écoles d’ingénieurs françaises. Elle accueille une importante activité de recherche orientée vers l’industrie. Ses domaines de recherche s’étendent de l’énergétique aux matériaux, en passant par les mathématiques appliquées, les géosciences et les sciences économiques et sociales. L’école développe également la création de chaires d’enseignement et de recherche sur des thèmes émergents. Sa forte connotation internationale permet en outre à ses élèves de disposer d’un enseignement à forte valeur ajoutée.

#4 Télécom ParisTech

Fondée en 1878, Télécom ParisTech forme les ingénieurs des technologies du numérique (conseil, recherche & développement, management…). Au sein de l’ Institut Mines-Télécom, elle constitue un acteur européen de référence dans les domaines de l’enseignement supérieur, de la recherche et de l’innovation dans le numérique. Télécom ParisTech est membre fondateur de ParisTech, qui rassemble de prestigieuses grandes écoles d’ingénieur françaises. Télécom ParisTech et sa filiale Eurécom font partie de l’Institut Mines-Télécom, aux côtés des écoles des télécommunications et des écoles des mines.

#3 ESPCI

L’Ecole supérieure de physique et de chimie industrielles de la ville de Paris (ESPCI Paris), est une grande école d’ingénieurs fondée en 1882 sous l’égide de la Ville de Paris. Aujourd’hui, la culture d’excellence est plus que jamais vivante au cœur même de l’École : 60% des élèves-ingénieurs préparent une thèse et deviennent docteurs-ingénieurs, les enseignants-chercheurs et chercheurs de l’École publient un article par jour dans les meilleures revues scientifiques internationales, et déposent un brevet par semaine. C’est la seule école d’ingénieurs lauréate tout à la fois d’Équipements d’excellence (Équipex), de Laboratoires d’excellence (Labex) et d’une Initiative d’excellence (Idex).

#2 UTC 

L’université de technologie de Compiègne (UTC) est un établissement public d’enseignement supérieur et de recherche situé à Compiègne dans la région Picardie. L’Ecole accorde une vraie importance à la vie associative. Les échanges d’étudiants et enseignants-chercheurs sont au cœur de la politique internationale de l’UTC, qui propose des doubles diplômes avec des universités étrangères. Les enseignants-chercheurs et ingénieurs de l’UTC donnent un sens particulier à l’innovation, en permettant l’émergence de nouveaux axes d’innovation et en introduisant l’entreprenariat au coeur de leurs préoccupations.

#1 Polytechnique

L’Ecole Polytechnique est communément surnommée l’X, symbole censé représenter la variable mathématique par excellence, en clin d’oeil au haut niveau dont fait preuve la formation dans cette matière, ou tout simplement en rappel au logo de l’école. S’appuyant sur un passé de plus de 200 ans, Polytechnique ouvre les portes d’un monde sélectif, où l’excellence académique est de rigueur. Situé à Palaiseau, près de Paris, l’établissement inscrit chaque année près de 2 700 étudiants, et malgré le faible nombre de places, forme les leaders de demain. De nombreux postes influents, au sein du gouvernement, dans les secteurs industriel, financier ou de recherche, sont occupés par des anciens diplômés de Polytechnique. Membre fondateur de l’association de grandes écoles ParisTech, l’X contribue activement à la promotion des programmes scientifiques français à l’international, afin d’attirer les meilleurs talents. Cela se traduit par la conduite de grands projets tels que l’égalité des chances, le développement durable, ou l’adoption d’une politique d’internationalisation avec la mise en place de partenariats stratégiques de haut niveau.

Source : L’Usine nouvelle (Classement complet)

 

Ecrire un commentaire

Commenter

  1. Jusque là je n’avais pas encore eu le temps d’examiner en profondeur. C’est vraiment un chef d’oeuvre destiné aux africains qui ont souvent du mal à se retrouver. C’est une voie toute tracée pour ces derniers. Tu es un héros qui s’ignore