dans Blog

Être financièrement indépendant peut se définir comme étant la possibilité de disposer de suffisamment d’actifs (argent, biens immobiliers locatifs rentables,…) pour ne plus avoir à travailler ou du moins échanger votre temps qui est un actif beaucoup trop précieux pour être gâché, contre de l’argent.

Car d’une certaine façon lorsque nous travaillons pour une entreprise ou l’état en tant que fonctionnaire, nous sommes dépendant de celui qui nous emploie en ce qui concerne la rémunération. Vous travaillez alors pour l’argent et c’est justement à ce niveau là que cette dépendance est nocive, car vous êtes en quelque sorte à la merci de votre emploi salarié, voir même de votre employeur (aussi généreux soit-il).

Vous échangez du temps de travail (20, 35, 40h..) par semaine contre une rémunération fixe ou variable selon votre contrat. Vous passez donc une bonne partie de votre vie dans votre bureau, votre usine ou même votre voiture, à faire grandir le rêve d’un autre, en attendant la retraite à 65 ans, cette bienheureuse espérance. Vous vivez alors une vie tout à fait classique. C’est le schéma que nos sociétés actuelles nous ont toujours enseigné, le fameux :

Métro – Boulot – DODO

Ou encore vu autrement :

NAISSANCE-> Ecole -> TRAVAIL (argent) -> Retraite -> MORT

Robert Kiyozaki, un entrepreneur américain spécialisé dans le développement personnel et auteur de livres à succès (Père pauvre, Père Riche ou encore le Cadran du cashflow), choisi lui d’appeler ce cycle la Rat Race, en comparaison de ce que l’on peut observer d’un Hamster par exemple qui tourne sans cesse dans sa roue sans jamais évoluer. Sauf qu’au lieu du hamster, il y a tous ceux et celles qui tournent en rond dans leur vie quotidienne :

Rat Race

Le problème avec ce schéma prédéfini est qu’il empêche énormément de choses de se réaliser. Vous rêvez surement de plus grandes choses que votre actuel METRO – BOULOT – DODO. Vous avez à cœur de consacrer votre temps à une oeuvre caritative, à lire des livres, faire le tour du monde ou tout simplement passer plus de temps avec votre famille, vos amis.

Si c’est le cas, alors l’Indépendance financière est exactement ce dont vous avez besoin, et l’atteindre ne s’improvise tout simplement pas. Il vous faut respecter quelques principes et en voici quelques uns.

Même maison, même épouse, même voiture

Un expert comptable (CPA en anglais, pour Certified Public Accountant) à qui l’on demandait qu’elle était la clé pour devenir financièrement indépendant répondit cette phrase tout à fait étrange, et pourtant pleine de sens :

“Same house, same spouse, same car.” (Même maison, même épouse, même voiture)

La plupart des gens ne deviendront jamais indépendant financièrement non pas à cause de leur travail, de leur patron, de leur pays ou de leur petit chien, mais tout simplement grâce à eux-mêmes et leur train de vie. La pire chose dans une vie qui consiste à recevoir de l’argent puis à systématiquement le dépenser sans jamais l’investir est qu’à la fin de votre vie professionnelle, vous n’aurez absolument rien ou presque à montrer de tangible malgré tout votre travail acharné. Rien, à l’exception d’une petite quantité d’argent, posé dans la maison que vous vous êtes fait construire (ouf il vous reste ça au moins !), dont les mensualités de remboursement du prêt courent toujours. Vous touchez aussi une retraite à peine confortable. Bref, une vie de retraité quoi.

Sauf que, la plupart des gens qui ont développé une mauvaise « hygiène financière » sont ensuite forcés de vendre leur maison (Ahhh non pas la maison !!) et de survivre grâce aux prestations sociales lorsqu’ils ne peuvent plus travailler (bénie soit la mère-patrie !).

Maintenant que l’on s’entende bien, je n’ai absolument rien contre le contentement. Je ne vous parle pas de devenir multi-millionnaire et ne fais pas ici l’apologie de l’argent. Je ne pense pas que la richesse financière soit la source ultime du bonheur. Mais je pense tout simplement que vous MÉRITEZ MIEUX comme vie. Pas vrai ?

La richesse c’est d’abord et avant tout une façon de penser, pas un montant sur un compte bancaire. Et tout passe par votre façon de gérer vos finances personnelles. N’attendez rien de l’État, ni de votre famille. Commencez-vous à penser à eux (même à l’État qui vous taxera même une fois retraité :-P) et à leur avenir en gérant mieux votre argent.

Les gens ont tendance malheureusement à dépenser exactement ce qu’ils ont gagné à la fin ou en début de mois. Ils ne s’arrêtent alors qu’au moment où ils ont enfin le bonheur de voir s’afficher un « Paiement refusé », une étape redouté par tous les dépensiers.

Ils augmentent leur niveau de vie à mesure que leur revenu augmente. Ils achètent des maisons plus grandes avec des prêts hypothécaires plus importants, de plus grandes factures de services publics, des coûts d’entretien plus élevés et des taxes immobilières plus élevées.

Ils achètent des voitures plus chères. Ils passent des vacances plus chères. Ils vont plus souvent aux restaurants. Ils achètent de nouveaux meubles même si les vieux meubles ont encore l’air très bien. Bref, ils vivent carrément au-dessus de leurs moyens.

Je n’ai absolument rien contre le fait de se faire plaisir. Mais attention, vous n’avez rien à faire dans une bugatti chiron (j’exagère un peu), même empruntez chez un concessionnaire (ça pourrait vous donnez de mauvaises idées) quand vous ne gagnez que 3000 ou 5000 € par mois.

Donc premier principe : ne vivez pas au dessus de vos moyens. Gardez la même maison, la même épouse, la même voiture, peu importe vos revenus.

Si ça peut vous motiver, le milliardaire Warren Buffet, deuxième personnalité la plus riche en 2017 (Forbes estime sa fortune à 75,6 milliards de dollars), vit toujours dans sa maison d’Omaha, dans le Nebraska, qu’il a payée 31 500 dollars US en 1957. Seuls vrais changements, il a rajouté des caméras de vidéo surveillance histoire d’être un peu pépère, mais c’est tout.

Maison de Warrent Buffet

Maison de Warrent Buffet

Poursuivez un rêve

Sans vision, vous n’irez pas bien loin.Votre rêve est la clé pour vous garder éveillé.

Sauf exception de quelques personnes, et au risque de vexer certains charlatans qui promettent souvent monts et merveilles en quelques mois (même si cela n’est pas forcément impossible…grâce à la française des jeux !), il est fort probable que votre chemin vers l’indépendance financière se fasse sur une assez longue période de temps et parfois en combinaison de moments difficiles. Vos proches, vos amis, ne vous comprendront peut être pas, et pourraient même aller jusqu’à vous trouver inconscient, voir orgueilleux lorsque vous déciderez de quitter un emploi grassement rémunéré pour vous lancer dans un projet entrepreneurial.

Ne vous contentez pas d’avoir un rêve, POURSUIVEZ-LE jusqu’à ce qu’il devienne réalité. Et quand vous y serez, hissez les voiles et gardez le cap, les yeux fixés vers la rémunération : votre indépendance financière.

Ne vous arrêtez pas d’apprendre

La vie en elle-même est une très grande école : écoutez, apprenez et pratiquez ce que vous avez appris d’elle.

Lisez des livres, cela vous ouvrira des portes vers de nouveaux horizons et de nouvelles perspectives.

Dans son allégorie de la Caverne, Platon met en scène des hommes enchaînés et immobilisés dans une demeure souterraine qui tournent le dos à l’entrée et ne voient que leurs ombres et celles projetées d’objets au loin derrière eux. Pour eux la réalité n’est qu’une ombre. Le dos tourné, ils n’ont jamais accès au monde extérieur, synonyme de liberté. Bien qu’enfermés dans leur caverne (la Rat Race), ces hommes se  sentent libres, car leurs voisins les plus proches sont comme eux, raisonnent comme eux, vivent comme eux.

L’appel de Platon est simple, et c’est aussi le mien : Sortir de la caverne et vivre AUTRE CHOSE.

Si vous avez aimé cet article, n’hésitez pas à le commenter et surtout à le partager autour de vous.

Ecrire un commentaire

Commenter